TARTUFERIES…

TBC05E01.  Thème: Hypocrisie sociale. Voici mon pavé que je jette dans la mare; aussi ardu à lire et complexe qu’est ma vision globale du monde et des individus qui le constitue…

 

images

Nous avons bien encore par-ci par-là quelques tartufes, mais dans le monde, le nôtre, la religion n’en fait plus, c’est un masque qu’elle a laissé à la politique (Bayard, Mari camp., 1844).  Ne voulant pas accuser l’auteur de complaisance envers une société que nous n’avons pas eu l’honneur de connaitre, nous dirons juste que le retour à l’envoyeur s’est certainement fait le temps aidant (A moins que ce ne fut l’inverse au préalable..lol!). Se trouvant seules, elles (politique et religion..entendons-nous bien) ne se sont d’ailleurs pas privées de recruter des compagnes de fortune, les masques se partageant de communautés en entités sociales au gré des déambulations ambitieuses voire ambiguës d’esprits plus ou moins bien incarnés, comme depuis la nuit des temps finalement (ou plutôt la nuit des hommes… no comment!).

Ces fameuses nuits noires de temps immémoriaux (lol) que nous rappelle la France en ce mois de mai électif au 10 duquel en 2001 la Loi Taubira « reconnaissant la traite négrière transatlantique et l’esclavage » fut adoptée, instaurant ainsi: La Journée commémorative de l’abolition de l’esclavage en métropole, sensée aider à (paraphrasons les grands idéaux svp) « honorer le souvenir des esclaves… engager une réflexion générale sur l’ensemble de la mémoire de l’esclavage… trouver sa juste place dans les programmes de l’école primaire, du collège et du lycée… enrichir notre savoir.. établir la vérité et sortir de polémiques inutiles ». La France (amoureusement détestée) est, admettons le, le premier État à déclarer la traite négrière et l’esclavage « crime contre l’humanité ».

C’est la où intervient ce que l’Humain a de plus brillant (l’ironie c’est quelque chose): pendant que d’aucuns dénoncent la mémoire courte des oppresseurs d’antan et de leur descendance, luttent, s’opposent et récoltent au passage quelques journées commémoratives aux intérêts et impacts discutés et discutables, et que d’autres en face crient au clientélisme portant des relents de racisme anti-blanc; Pendant ce temps donc, sous la houlette d’intérêts politico-économiques, l’esclavage existe toujours sur tout les continents spécialement les plus « pauvres » (plutôt ceux dont les ressources sont nécessaires aux grandes puissances, mais bon ça on ne le dit pas fort): Trafic d’Êtres humains pour la prostitution, mariages forcés, exploitation d’enfants dans les mines ou les industries du textile, ouvriers construisant les pays du golfe traités comme des animaux souvent (Vive la coupe du monde! entre-autre), parfois des ventes clandestines d’esclaves tels que les auteurs nous les ont décrites dans un passé pas si lointain.

La réalité du monde est que tout les royaumes quelque soit leur continent ou leur époque ont pratiqué l’esclavage des peuples vaincus et ainsi conquis non seulement territoires mais aussi rayonnement et puissance, des Pharaons aux Romains en passant par les Grecs, Aztèques, les empires Wassoulou ou Kanem-Bornu, les royaumes Dahomey, Khmer ou Ayutthaya. Oui, il est ridicule pour d’aucuns de vouloir fustiger les seuls blancs mais il est d’autant plus inhumainement criminel pour ceux qui ont le pouvoir de se présenter, vêtus de leur plus beaux atours cousus par de petites mains ensanglantées, pour en prendre ombrage.

N’évoquons même pas la colonisation, ni le 2 poids 2 mesures devant les génocides dont l’émoi suscité est continent dépendant, encore moins les guerres dont les morts ont des valeurs de 1 pour 1000, 1 pour 500 à 0 pour 100 voire 0 pour 500 plus on évolue vers l’est ou pire vers le sud (Nous passerions la nuit ici ne croyez vous pas?!).

Où quand « L’Aide Internationale » devient le paravent pour tout les égoïsmes économiques et pillages, escamotant un légitime respect mutuel.

249371

« L’hypocrisie est, chez une nation, le dernier degré du vice. C’est donc faire acte de citoyen que de s’opposer à cette tartuferie sous laquelle on couvre ses débordements » (Balzac, Œuvres div., 1830). Oui mais avant de la combattre (si il est qu’on le veuille vraiment..) parlons-en de ces débordements si modestement évoqués. Pas de nation, de royaume, de grande puissance, de communauté sans les humains (corps, esprit et âme) et leurs systèmes de communication.

Hypocrisie et mensonge, ces jumeaux issus du même ventre (placenta, ovule et spermatozoïdes communs); la 1ere se révélant grande sœur de son compagnon de fortune (ou d’infortune?!) en allant au delà de la parole pour y associer l’action, s’assurant ainsi de faire prendre des vessies pour des lanternes (sans oublier de signaler sur un ton parfois méprisant -je me fais plaisir- à quel point elles sont de surcroit laides et signe un manque de gout patent) alors que l’évidence du contraire saute à l’œil d’un vis à vis moins dépendant de cet avis hautement ‘qualifié’ (compris? non? moi non plus..relisons ensemble..lol). Elle fait couler presque autant de larmes que d’encre (je n’espérais pas le mien…snif).

Les gens ont 2 visages: celui qu’ils ont au fond d’eux et celui qu’ils montrent volontiers. Lorsque deux personnes se rencontrent, chacun projette sur l’autre ce qu’il fantasme sur/de lui; et nous pouvons facilement nous retrouver avec 6 visages (voir plus ..soyons fous!). Faire correspondre notre image interne à l’externe (Etape 1) est notre aspiration ultime (du moins devrais l’être), mais dans un monde de « méchants », l’hypocrisie est non seulement reine mais devient de surcroit (malheureusement) le 1er chef d’accusation des quelques êtres pourvoyeurs de naïve bonté, décourageant ainsi ces valeureux. Faire correspondre, par ailleurs, l’image fantasmée de l’autre à son image réelle (Etape 2) devient une gageure d’autant plus complexe que l’étape 1 peut ne jamais se réaliser (volontairement ou non) toute une vie durant; nous nous retrouverons donc à vivre éternellement (la chance!) avec des inconnus qui sont inconnus (ou se cachent) d’eux même (Zamba*!!!).

J’aime les gens sans fausseté dans leur regard ni hypocrisie dans leurs manières disait quelqu’un… La britannique Naomie Ino* l’a donc dit.. ce qu’elle pensait (ou non?) à une amie en la traitant de laide sur un coup de colère et cette dernière n’a trouvée d’autre réponse que de lui verser de l’acide au visage quelques jours plus tard, la défigurant à vie. Alors toute vérité est t’elle bonne à dire? Si oui: a qui? comment? ou? pourquoi? OUI oui: pourquoi? Car, la plus part du temps, pas besoin de trop en dire non plus et d’arguer d’une franchise qui n’est souvent qu’un passeport pour un blessant, impertinent, vicieux, pernicieux, saignant direct du droit tel Zack Mekwassa* sur un ring. Le paravent de la franchise pour cacher d’autres malaises, mal assurances, positionnement péniblement recherché et souvent maladroitement défini.

be5d61e4ba84997573a6d0b6e520a1e0

« Enfin, de la fraîcheur, quelque chose de vif et de hautain qui contraste avec cette pureté dégoûtante, ce tartufisme infect, cette sottise prétentieuse de notre époque » (Cocteau, Maalesh, 1949)

Duplicité, tartuferie, mensonge, hypocrisie autant de prénoms pour un même patronyme; le cheminement pour se faire un autre prénom est avant tout personnel, après tout « l’age est un chiffre, la maturité reste un choix ».

L’école philosophique du « stoïcisme » recommandait un chemin vers l’humanité passant par la compréhension, compassion, besoin de comprendre et de se respecter les uns les autres….  Les Toltèques, ces Maitres-bâtisseurs ancestraux dont l’auteur du livre culte ‘Les 4 Accords Toltèques’ (à découvrir) s’inspire pour nous aider à briser l’image distordu et conditionnée que nous avons de nous-même et des autres, et accéder ainsi à la liberté, au bonheur et l’Amour grâce à un carré parfait: Parole impeccable (parcimonieuse et positive; parlons peu mais vrai), Rien n’est personnel (les paroles, actes de l’autre sont sa responsabilité et sa projection, ce n’est pas nous), Ne supposons rien (plus facile a dire qu’à faire n’est ce pas? communiquons– questionner, écouter, entendre), Faire de notre mieux (dans toute la plénitude de nos capacités sans course à la perfection)… Les Maitres de sagesse (souvent à l’origine de nos religions monothéistes) nous parlent de l’évolution de l’humanité à travers l’Amour et le sacrifice. Les leviers à notre disposition sont infinis.

Les relations sont, par essence humaine, imparfaites; le juste équilibre difficile à atteindre, mais la remise en question permanente devrait être un mantra et la compassion pour soi-même et les autres un tablier inamovible… Rien n’est éternel sauf l’éternité (Tout un programme!). L’affirmation de soi ne suppose pas que vous annihilassiez l’autre (j’ai toujours rêvé d’utiliser ce verbe ainsi!).

L’enfer est certes toujours pavé de bonnes intentions, mais ne perdons pas de vue que le manichéisme certes loin d’être humain devrait tout de même nous servir de fil d’Ariane quand l’humanité se perd  dans les méandres de sa propre noirceur. Ce n’est que courageusement sincères et vrais, prêts à se découvrir les uns les autres, unis quelle que soit nos origines et nos couleurs sur l’Arc-en-ciel que: nous mettrons la folie humaine sous camisole, seront heureux et (plus qu’accessoirement) rendrons un véritable hommage à ceux qui aux travers des siècles sont morts pour avoir défendu et cru en la grandeur de la nature humaine.

Hypocrisie mondiale: Survivons ensemble ou rien…              Vidéo à revoir absolument : Acceuillir ou pas la misère du monde? Immigration et Mondialisation selon Fatou Diome

                       

  « Personne ne peut porter longtemps le masque » SENEQUE

hypocrisie 2

 

Zamba!*: Exclamation signifiant ‘Seigneur!’ en une des 250 langues du Cameroun

Naomie Ino*: Jeune Britannique, victime d’une aggression à l’acide il y’a 5 ans.

Zack Mwekassa* : Conférencier, écrivain, Businessman, champion du monde boxe et de kick boxing, Ingenieur. .

Merci de vos avis (attendus)….

                                                        ***********

TBC05E01.  Thème: Hypocrisie sociale

Ce texte vous est donné à lire dans le cadre du Blog Contest, rendu à sa 05e saison. 6 bloggeurs élus s’engagent à produire le 20 de chaque mois sur un thème imposé par une communauté de lecteurs-votants aussi assidues que exigeants…lol. Retrouvez les textes de mes compagnons d’infortune sur:

Le groupe facebook: The Blog Contest Forum

Leurs Blogs:

Alain Etoundi

Elijah d’Arcy
Fafa Ianjatiana
Fedna Perla David
Laetitia Tonye Loe

 

Publicités

4 réflexions sur “TARTUFERIES…

  1. Pingback: Hypocrisie Sociale : I am Hypocrite | Alain Guy E.

  2. Tu conviendras avec moi que ce texte n’est point d’une lecture aisé. Avec ces trois ou quatre échelles de compréhension, ses sous-entendus, c’est un bijou dont peu pourront véritablement se délecter. Fait exprès? En tout cas, j’ai adoré ta façon de triturer ce thème si peu amène. Des bisous

    J'aime

    • lecture aisée..non du tout.lol. j’en conviens. effectivement j’ai la prétention de croire qu’il y’a beaucoup de choses à découvrir et a chercher a partir de ce texte pour un esprit curieux. et oui, peu pourrons en prendre la mesure…malheureusement? ou heureusement? j’en sais rien. merci de ton avis et contente que tu ai pu le saisir et en tirer le meilleur.. 1e personne c’est beaucoup. bises

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s