SOCIETE

#defi30joursecriture Défi N°3: Sablier 10 min d’écriture

L’Affaire Roman Polanski ou La Peur qui doit changer de camps.

« Je n’aurais jamais dû parler » Charlotte Lewis (cliquez sur son nom pour voir la vidéo YouTube)


Merci à mon amie Joëlle de m’avoir fait tomber sur cette vidéo, une vidéo de plus, une de trop. Je pourrais y adjoindre le brillant discours de L’humouriste Florence Foresti à la 45e Céremonie des Césars où le Mr a été récompensé, mais je me contenterais de l’essentiel. Nous n’avons que 10 petites minutes.

Il est hallucinant le nombre d’enfants (filles et garçons) ayant subit des attouchements depuis l’enfance. De manière banale avec leur égaux.. Mais pire avec des aînés de toutes confiance.
Nombre d’entre-nous en sommes victimes. Enfouis, plus ou moins oubliés, ces souvenirs reviennent parfois en flash colorés de scènes sans rapports les unes aux autres. Souvent la sensation de malaise. Souvent les combats d’aujourd’hui, mal-etre et dépression ont des sources profondes.


Le monde va mal.


D’aucuns disent qu’avant (l’époque bénie de nos ancêtres) c’était tout aussi tabou et on le cachait. Que non. Les honteux cachaient peut-etre, mais tout ce qui existait de mal ou de bien avait bel et bien un nom en langue ancestrale, et tout avait une punition et des cérémonies de purifications adaptées.. Comme quoi rien n’était impuni.

C’est l’humain qui dans la priorisation de ses vils interets a peur de la vérité et surtout de ses conséquences sur les acquis (très souvent matériels).

Si la parole était libérée, les enfants accompagnés, les victimes REELLES soutenues et les punitions humaines enclenchées à temps.. Hé bien.. On aurait pas besoin de s’inquiéter de ce que « ces génies » ont apporté au monde pour se dérober de rendre des comptes. Ils n’auraient simplement pas eu le temps de construire cette carrière (tchip!!)


Quand les benefices d’une vie usurpée servent désormais d’arguments pour la leur conserver.

On marche sur la tête.

Notes Perso sur le Défi: 10 minutes, c’est court.. Très court.
Ce fut plus ardu et bien plus jouissif que prévu , car comme on dit souvent ..il suffit de commencer et là ca devient difficile de s’arreter à temps. Lol
Le post facebook de mon amie m’a inspiré sur le moment et comme c’est un exercice qui m’est familier (réagir brièvement sur le vif) c’est tant mieux. Leçon du Jour: trouvez un sujet, un événement, un truc ordinaire qui vous parle et là mettre les mots est plus aisé. Attendez d’avoir à dire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s