Non classé

Premier article de blog

StoryTeller: Changing mindsets, one story at a time.

« Beware of the danger of a single story » Chimamanda N. Adichié

Longtemps envisagé, ce blog est finalement né après un défi. Nous naviguerons et évoluerons ensemble dans cette vie

article
Publicité
LIFE JOURNEY·PARENTALITE·SOCIETE

Vivre L’Autisme en Afrique

Vivre l’autisme, C’est comme découvrir un monde parallèle.

Le savoir a beaucoup de vertus et sa seule tare est l’absence de retour en arrière; à l’image des grands maitres de l’humanité (Bouddha, Christ…) le savoir sauve autant qu’il condamne.

« Je ne me sens pas forcément capable d’en parler », je me reconnais dans ces mots d’une interview d’ Helene de Fougerolles (Actrice célèbre, Mère d’une enfant autiste sévère de 17ans qui a écrit un livre sur son vécu « T’inquiètes pas maman, ca va aller ») ; malgré cela prendre ce courage de m’exposer très tôt (sur ce blog ou dans ma vie) et parler de l’autisme de mon enfant a été libérateur. J’ai ainsi acté une forme de normalité et me suis libérée en partie de la culpabilité qui accompagne tout les parents concernés.

Mieux, j’ai pu orienter, donner la main à quelques mères; car oui malheureusement, jusqu’à présent c’est plus les femmes qui prennent le courage de chercher des réponses, peut-être parcequ’aussi dans ce monde on incrimine plus la mère dans ce qui arrive à son enfant et que dans la majorité des cas, elle est celle qui se retrouve à assumer ces responsabilités extra-ordinaires au quotidien.

Cela n’a pas de prix d’avoir une main tendue ou un phare qui éclaire le chemin à suivre quand on est perdu.

Lire la suite « Vivre L’Autisme en Afrique »
Non classé

Where is my HOME?

— « Oorrh M.Y.M, Home c’est la maison en Français »

— « Mais Mama tu m’avais dis que Home c’est Le Foyer non??! »

Evidemment que home c’est le foyer et je le lui avais déjà dit.

Passé l’âge des beaux nourrissons, et mon fils a été un très bel enfant, ils arrivent à l’âge ingrat où les questions pleuvent plus vite que leur dents ne tombent. Par fatigue et par facilité, à ce moment là, j’ai donné la réponse bateau parce que je ne me sentais pas l’énergie de répondre à la question suivante (qui arriverai tôt ou tard): C’est quoi un foyer? C’est cela la parentalité, l’imperfection, les moments de mous où on ne tient pas ses propres principes, la sarabande infinie des questions de ceux là qui découvrent le monde et à laquelle nous n’avons nous-même pas encore de réponse.

Lire la suite « Where is my HOME? »
SOCIETE

SOUFFLES… Les vents contraires de la féminité

Samedi 6 Mars 2021 mon père aurait eu 62 ans; Oui je parle assez souvent de lui, ceux qui n’ont plus de père savent pourquoi. Sans le préméditer, à un moment dans cette journée que j’ai choisi de passer avec certains de mes plus vieux amis, j’ai pensé à lui et à ce qu’il m’a offert à sa façon: Le Choix. Et aujourd’hui 8 Mars je pense à ce que je décide d’en faire.

Après le « 2-0 » (football du week-end et/ou tournois de vétérans; l’arbitre central était une femme notons le), il était évident qu’il s’en suivrait une longue 3e mi-temps (repas légers traditionnels et bières évidemment). Nous avons pris plaisir à manger ces repas que nous ne mangeons pas au quotidien, parmi lesquels des mets bien souvent réservés aux hommes et/ou leaders de société traditionnelles mais que moi (en tant que femme et jeune) je pouvais manger et pas les quelques autres femmes présentes dans l’assemblée. C’est souvent à ces occasions simples de la vie courante que je mets le doigt sur le fait que mon parcours en bien des points est différent, sur des choses subtiles que plus jeune je ne comprenais pas vraiment.

Lire la suite « SOUFFLES… Les vents contraires de la féminité »
My STORY

Bègue et alors?

Brigerton Chronicles a frappé les esprits au travers de la série éponyme sur NETFLIX. Voici encore un contenu qui évoque la dernière sortie de Shonda Rhimes en Décembre 2020, entre articles, vidéo, podcast, débats multiples il y’a eu de quoi faire en un mois. J’ose croire que Julia Quinn (l’auteur) est contente d’avoir cédé les droits d’adaptation parce que les personnes comme moi vont surement acheter ses 8 livres tôt ou tard. Oui, au contraire de beaucoup, j’aime les romans historiques; Les œuvres de Barbara Cartland (entre-autre) n’étaient pas de la grande littérature comme certains le conçoivent mais elles permettaient à beaucoup qui n’avaient pas accès aux bibliothèques ou à la connaissance d’autre chose, pendant certaines périodes de leur vies, de garder un pied dans la lecture. Une lecture qui correspondait en parti à leur intérêts. Romans à l’eau de rose sur fond historique, c’est semble t’il ce qu’écrit Mrs Quinn, le mot clé étant ici « Historique ». Beaucoup négligent les apports de ce type d’ouvrage dans la connaissance de l’histoire et la culture sur tout les plans, d’un monde qui n’est pas notre mais nous a tellement impacté.

« L’Histoire est la connaissance du passé basé sur les écrits », quiconque a fait ses études secondaires au Cameroun dans les années 90 connait cette citation. Je pourrai avec du recul poser la question de la place de la connaissance des peuples de tradition orale mais ce sera un sujet pour une autre fois. Alors oui j’aimais l’histoire et c’est toujours le cas. La grande comme la petite, celle des peuples comme celle des individus, racontée par les grands et les plus petits. Mieux que la construction des sociétés, l’histoire des individus est tout aussi importante. L’histoire de notre lignée… la notre… est à connaitre et donc à faire; qu’on l’épouse ou qu’on s’en détache, elle tricote la grande histoire de l’humanité.

Voila donc que répondant aux stories Instagram sur les relations amoureuses inspirées par le premier épisode de Brigerton la série, de ma chère Marie_Noelle_B, Befoune (au contraire de ses habitudes) nous produisait l’épisode 15 de son podcast Les Papotages de C. sur le même sujet. Précisément sur les mensonges en amour. Seulement voila: Befoune bégaie. Ce n’est pas l’annonce du siècle, je me permets de l’évoquer parcequ’elle même en déchainant l’humain en elle a pris le parti de libérer sa parole et sa voix. Je ne sais donc pas ce qui vous a le plus interpellé dans Brigerton, les sujets sont nombreux, mais le fait est que l’un des héros principaux bégaie. Simon Basset, Duc de Hastings (oui c’est comme ca qu’on libelle les noms d’aristocrates, je vous l’ai dit les romans historiques nous apportent des connaissances à foison) bégaie et pas qu’un peu, même à l’âge adulte selon l’œuvre originale.

Le Bégaiement… un peu, beaucoup, passionnément. Il s’avère que, peu de gens le savent ou le constatent lorsqu’ils me côtoient, je bégaie. Privilège familial semble t’il. Bègue et alors?

Lire la suite « Bègue et alors? »
LIFE JOURNEY

LA PUISSANCE DE MA SOLITUDE

En français LA SOLITUDE est la situation d’une personne qui est seule de façon momentanée ou durable, ou un lieu isolé, désert. Les dérivés seront évidemment la retraite, la séparation, la quarantaine. En cette année 2020 de quarantaine, la solitaire de nature comme de choix que je suis y a plus que jamais été confronté, d’autant plus que les autres/la société subissaient de plein fouet une nouvelle manière de vivre traumatisante pour beaucoup.

Etat d’un lieu désert, isolé.. c’est intéressant. Le lieu est isolé oui, mais de quoi? Des humains en réalité. De leur vue, de leur passage, voire de leur exploitation. Pensez-y une seconde. Dans le fond la plupart des lieux dit isolés le sont parceque l’homme n’y a pas accès ou difficilement, pas parcequ’il n’y existe pas la vie, la beauté ou l’évolution. Tout n’est donc que question de perspective, la perspective de celui qui observe mais ne fait pas parti prenante.

Lire la suite « LA PUISSANCE DE MA SOLITUDE »
LIFE JOURNEY

LE ROSEAU

« Comme le roseau je plie, mais ne rompt pas »

Plus de vingt ans que ce mantra est une de mes boussoles. Tout s’acquière par l’éffort personnel, le sacrifice et le dépassement de soi… Tel est mon chemin et mon expérience de la vie depuis longtemps; encouragée par une éducation ou la spiritualité, l’humilité et le travail étaient des valeurs cardinales. Vous comprendrez plus tard pourquoi ce mantra est la clé de voûte de ce moment de partage avec vous.

Chadwick Boseman… que dire de cet homme que l’on ne sache déjà?

Lire la suite « LE ROSEAU »
LIFE JOURNEY

IT’S OKAY To Not Be Ok

Cet article devait être écrit et publié il y’a une semaine; comme vous le savez si vous me lisez déjà (en dehors des articles de recherches scientifiques) j’écris et publie en instantané; donc rien jusqu’à ce moment précis. Ce dimanche là, jour consacré désormais à nos rendez-vous sur cette plateforme, j’étais épuisée de 24 heures de garde. N’écoutant que ma nouvelle volonté j’ai néanmoins voulu m’y mettre mais mon ordinateur a « planté » littéralement. En accord avec ma philosophie actuelle, j’ai laissé courir la situation de blocage, fermé le PC récalcitrant et me suis octroyé deux heures d’isolement en terrasse. Le vent frais (salutaire dans la fournaise qui sévit dans les pays au niveau l’équateur en cette période de l’année) et le silence relatif (avec les bruits de la ville qui s’endort progressivement en contre bas) étaient de parfais relaxants.

Lire la suite « IT’S OKAY To Not Be Ok »
My STORY

My Fibroid Journey

Le titre est en anglais, le texte en français… Toute la dualité de l’éducation reçue pendant de longues années tant au niveau familial qu’académique. Certains concepts me viennent en anglais aisément et pour leur déroulé plus étendu la langue de Molière prend souvent le pas sur celle de Shakespeare. D’entrée de jeu, pour ceux qui me lisent pour la première fois, surtout sur un sujet personnel: il y’aura des coquilles dans le texte (pour des raisons que j’expliquerai un autre jour peut-être; je corrigerai plus tard rassurez-vous); c’est surtout parce-que j’écris toujours en un jet de quelques minutes ce que j’ai longtemps ruminé. Les sujets de ce type bien qu’ils soient d’utilité publique, pour moi, ne doivent pas toujours faire l’objet d’une leçon, vous n’aurez donc pas un exposé ( nous avons les écoles, les livres et google pour çà; de plus je suis disposée à poursuivre la discussion et apporter un éclairage technique et médical dans vos commentaires ou sur mon instagram mamzell_jd), nous allons nous concentrer sur autre chose. Tout ceci étant posé, revenons à nos fibromes… hé oui nous parlons du vécu; de la vie des femmes noires avec les fibromes utérins…pas de moutons…

Lire la suite « My Fibroid Journey »
POESIE & FICTION

Défi N*4: Écrire une histoire à partir de la 1ere image de son fil d’actualité instagram

#defi30joursecriture

Maya Hope, LE CYCLE DU SOLEIL

Il m’arrivait souvent de regarder debout par la fenêtre ouverte le soleil se lever à l’aube, d’apprecier les diamants de la rosée et savourer le vent frais venu de la mer dont le ressac régulier se persevait plus qu’il ne s’entendait. Mais pas aujourd’hui, pas aujourd’hui non. J’étais attendue.. Il était temps.

****

La tasse tomba brutalement, dans un bruit aussi fracassant que la nouvelle qu’on venait de lui annoncer… Enfin! Tant d’années d’efforts, de travail, la violence des combats, les coups bas, les jalousies. Tout ces moments où elle s’est sentie seule, abandonnée de tous. Ces minutes de doutes se disant que sa voix bien solitaire ne porterait pas bien loin ce en quoi elle croyait profondément. Sa foi en la paix et la guérison souvent ébranlée. Il était enfin temps et cette nouvelle, pourtant espérée, faisait l’effet d’une bombe, un coup de tonnerre dans un ciel serein. Elle fonça dans le corridor à peine éclairé malgré le soleil au zénith et la sensation de fournaise depuis 3 jours, passa en furie devant la console préferée de grand-mère, abandonnant un invité ébahi sur le fauteuil en rotin chiné aux puces la semaine d’avant et qui aurait bien besoin de refection avant de supporter le poids d’un homme se rappella t’elle vaguement avant d’oublier la pensée aussi vite qu’elle etait venue.. Il y’avait plus important. De toute façon il comprendrai, il ne pouvait que saisir et même si ce n’était pas le cas.. Il y’avait plus important. Les escaliers s’effacèrent 4 marches à la fois tendit qu’elle volait vers le telephone, plongeant dessus fébrilement.

Lire la suite « Défi N*4: Écrire une histoire à partir de la 1ere image de son fil d’actualité instagram »